Livraison gratuite au Canada sur $100 et +

Vous avez des projets à tricoter pour l'été ?

Fin mai 2020, il fait chaud. Très chaud. À 36,6˚ C, le thermomètre fracasse les records. Dans cette atmosphère tropicale, qu’en est-il de vos aiguilles? Vous les avez rangées? Ou vous persistez?

Curieuse, j’ai tenté de découvrir combien d’adeptes mettent leurs ouvrages de côté en période estivale. Peine perdue, toutes mes recherches sont restées vaines. Aucun des organismes officiels que j’ai consultés[1] ne s’est penché sur la question. (D’ailleurs, si vous avez l’info, s’il vous plaît, partagez-la ci-dessous !)

Qu’à cela ne tienne ! Au fond, ce qui nous intéresse ici, ce sont les passionnées qui ne se laissent pas rebuter par la saison chaude. J’ai enquêté sur ces dernières et j’ai découvert qui elles sont et à quelles matières premières elles ont recours pour s’adonner en toute fraîcheur à leur passion.

Les spontanées et leurs fils

En gros, les tricoteuses/crocheteuses d’été se répartissent en deux catégories : les spontanées et les prévoyantes. Les premières font des châles en dentelle, des petites camisoles légères et d’autres ouvrages plus ou moins longs, mais aérés et qui peuvent être portés tout de suite. Il y en a même qui font leurs propres sandales !

projets à tricoter pour l'été

Et qui dit été, dit nécessairement fil de coton. À la succursale des Laines Biscotte de Québec, ce fil est, de loin, le plus populaire en été. « De la fin avril au début septembre, les clientes achètent principalement du coton », confirme Josianne Bélanger, gérante de l’établissement. « Les projets les plus populaires sont les camisoles et les jupes d’été, suivis de près par les châles. »

Gérante boutique de laine de Québec

Si vous travaillez le coton, sachez qu’il existe diverses qualités, chacune présentant des avantages qu’il convient de connaître. 

Prenons le coton d’Égypte — aussi appelé coton Mako — développé par Mohamed Ali Pasha, fondateur de l’Égypte moderne.[2] Il est doux au toucher, solide et très résistant. C’est en quelque sorte le « mérinos » des fibres végétales. Il transforme en œuvres d’art vos projets de camisoles de soirée et de châles en dentelle.

Semblable au coton d’Égypte, mais mis au point aux États-Unis au début du 20e siècle, le coton Pima[3] est issu d’une variété de plantes dont les fibres sont longues et lisses. On le dit doux, absorbant et durable. Avec ce fil, les gants de toilette et les linges à vaisselle que vous offrirez en cadeau feront fureur. Cascade Yarns en offre une belle collection qui porte le nom UltraPima

Vous avez entendu parler du coton mercerisé[4] ?  Ce dernier est le fruit d’un processus chimique élaboré au 19e siècle par le chimiste anglais John Mercer. Brillant et soyeux, ce fil est parfait pour vos projets de couleur vive. Enfin, le fil d’Écosse, mercerisé deux fois, est le summum de la douceur et du lustre.

Marinière tricoté en coton

Mais pourquoi s’en tenir au coton quand il existe toute une variété d’autres fils estivaux moins connus, mais qui donnent des résultats fort intéressants ?

Mal aimé, le lin[5] est pourtant un fil superbe, frais, antibactérien et lavable merveilleusement adapté à la création de projets d’été comme les sacs de plage et les camisoles sport. Il est, c’est vrai, difficile à travailler et exige qu’on l’apprivoise. On lui reproche, entre autres, d’irriter les mains. Et son apparence en cours de travail en rebute plus d’une.

« Le lin se révèle au moment du blocage. Trop souvent, les tricoteuses se découragent en cours de réalisation de leur projet », déplore Louise-Hélène Brunelle, enseignante à la succursale des Laines Biscotte de Saint-Bruno. « Les femmes regardent leur ouvrage, trouvent que le résultat est inégal et elles abandonnent. Pourtant, quand on le trempe dans l’eau, le fil de lin se détend, perd sa rigidité et l’ouvrage surprend alors par sa beauté. »

Professeur de tricot

Si la rigidité du lin — et parfois même le manque de ressort du coton — vous dissuadent, rien ne vous empêche de vous tourner vers des mélanges. Une laine fine — la mérinos par exemple — couplée à du lin, de la soie ou du coton, donne d’excellents résultats.

Projet à tricoter pour l'été

De même, la soie, quoi qu’un peu plus lourde, saura si on sait l’utiliser donner une grande richesse à vos projets. Combinée à de la laine, du coton ou du bambou – tous trois plus légers —, elle conférera, entre autres, un lustre incomparable aux ouvrages de couleur vive.  

Parlant du bambou[6], cette fibre nouvelle a des propriétés qui la rendent particulièrement intéressante en été. En plus d'être antibactérien, le fil de bambou est absorbant, souple et d’une grande douceur, il est idéal pour la confection de hauts en tous genres.  

Les prévoyantes et leurs petits ouvrages

À côté des spontanées, les prévoyantes forment un groupe qui, sans vouloir faire de douteux jeux de mots, n’a pas froid aux yeux ! À la plage comme à la piscine, ces dernières planchent sur leurs cadeaux de Noël.

Elles choisissent bien sûr de travailler avec de la laine, mais elles s’adaptent aux contraintes de l’été en réalisant de petits ouvrages qui ne risquent pas de peser lourd sur leurs cuisses.

Les bas, les tuques, les mitaines ont la cote. Lorsqu’elles s’aventurent dans la réalisation de chandails et de cardigans, elles préfèrent alors les fibres fines qui se tricotent avec des aiguilles de moins de 4 mm.

À quel groupe appartenez-vous ?

Et vous ? Vous tricotez cet été ? Peut-être troquez-vous votre laine et vos aiguilles pour du coton et un crochet ? Partagez vos projets estivaux dans les commentaires. Donnez-nous vos trucs pour profiter à plein de la belle saison et de votre passion.

 

 

[1] The National Needlearts Association (TNNA), une association américaine qui fait la promotion du tricot et du crochet auprès du grand public et de l’industrie. (https://www.tnna.org/about/about-tnna). The Craft Yarn Council (CYC), un organisme international basé aux Etats-Unis et responsable, entre autres, de l’établissement des normes qui régissent l’industrie de la laine. (https://www.craftyarncouncil.com) Yarn Council, The Knitting Guild Association (TKGA), un regroupement de tricoteuses/crocheteuses qui fait la promotion de ce hobby à l’international.

[2] http://www.blogsudouest.com/achat-de-textiles-de-qualite-les-qualites-du-coton-degypte/

[3] http://www.ronalpenford.com/qu-est-ce-coton-pima/

[4] https://www.ferme-mohair.com/cms/coton-mercerise.aspx

[5] https://www.dontbesuchasquare.com/linen-yarn/

[6] https://www.toutvert.fr/fibre-de-bambou/

Commentaires (3 Réponses)

27 June, 2020

Johanne Dorion

Je fais la camisole Pretty in Pleats, j’aimerais savoir s’il existe une vidéo pour réaliser les plis vers la gauche et vers la droite?
Merci!

05 June, 2020

Louise Robert

Bonjour Carole, DDT est l’abréviation qui signifie “Début du/des tour(s)”

Bonne continuation :)

05 June, 2020

Brabant, Carole

Bonjour,
Je commence le projet Pretty in Pleats, je cherche que signifie le DDT où je dois poser un marqueur?
Je vous remercie de votre attention.
Carole

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication. Pour toutes questions, optez plutôt pour le formulaire de contact que vous trouverez dans le menu principal de notre site web. Les commentaires que vous transmettez ici ne sont pas modérés sur une base régulière.

x

FR
FR